l'Auberge des Vieux Moulins Banaux

Parenthèse de fin d’été dans l’Yonne

C’était un vendredi de septembre. C’était encore un peu l’été. L’été indien qu’ils disent. C’était un peu la rentrée, mais pas trop non plus ; tout en douceur. C’était surtout la veille de son anniversaire. Et c’était presque la date limite d’un cadeau reçu à Noël dernier. Alors « prépare tes affaires, on ne dort pas ici ce soir ♥ »

On a pris la route, et même si c’était un peu long, ce périple avait un petit air de vacances ; alors ce n’était pas si terrible. On est arrivé, et c’était joli. Et j’étais un peu soulagée, parce que ce n’est pas vraiment mon genre les coups de tête ; mais finalement ça a du bon aussi, de ne rien attendre, on ne peut avoir que des bonnes surprises. « Bonsoir, bienvenue à l’Auberge des Vieux Moulins Banaux. »

On a récupéré la clé de notre chambre avec le sourire, encore un peu étonnés de se retrouver dans un tel endroit (encore merci Caro & François). Et on a monté les étroites marches jusqu’au deuxième étage. Le sourire aux lèvres, on a découvert la chambre qui allait être la nôtre pour la nuit ; avec son mot de bienvenue, sa grande salle de bain, son parquet qui grince un peu sous nos pas (et ceux des voisins) & sa vue sur le jardin. Ce n’est peut-être pas grand chose pour certains, mais il faut croire qu’il nous en faut peu pour être heureux.

Auberge des Vieux Moulins Banaux

Jardin de l'Auberge des Vieux Moulins Banaux

Jardin de l'Auberge des Vieux Moulins Banaux

Vue de la chambre

Chambre Auberge des Vieux Moulins Banaux

L’Auberge des Vieux Moulins Banaux, on peut y dormir, mais on peut aussi y manger. Et bien manger. Il y a même une terrasse pour quand il fait beau et chaud. On n’avait pas si chaud ; été indien, peut-être, mais séjour dans l’Yonne surtout. A l’intérieur, près de la roue du moulin, on a trinqué à nos vacances qui semblaient se prolonger un peu. On a trinqué à sa vingt-deuxième année qui allait bientôt commencer. A nous et à cet instant un peu hors du temps dans nos vies d’étudiants. On l’a savouré, ce moment ; et on s’est régalé. J’ai même mangé la meilleure tarte tatin de ma vie entière.

Je crois qu’on s’est endormi le sourire aux lèvres ; et au réveil, il ne nous avait toujours pas quitté. Le soleil et la rosée du matin, le gourmand petit-déjeuner qui nous attendait, et cette journée qui s’annonçait belle. Sur la route du retour, on a fait une incartade par Troyes. Troyes et son grand marché vivant. Troyes et ses jolies maisons à colombages. On a profité du soleil de septembre, qui réchauffait doucement nos peaux ; on s’est perdu avec plaisir dans ces petites rues piétonnes. Et on est rentré dans notre petit cocon nancéien. Et je crois qu’on souriait encore.

Terrasse du restaurant

Restaurant de l'Auberge des Vieux Moulins Banaux

Troyes

Troyes

Troyes

Rendez-vous sur Hellocoton !

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+Email this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *