Monodiète de pommes

J’ai testé : la monodiète de pommes

Qui n’a jamais entendu parler de ces monodiètes détox qui promettent de commencer l’année du bon pied ? En janvier on a vu fleurir pas mal d’articles qui traitaient de ce sujet, et entre les promesses miracles et les mises en garde alarmistes, difficile de s’y retrouver … Ça faisait déjà un petit moment que je m’étais intéressée à cette « tendance », j’ai beaucoup lu, mais quoi de mieux que de tester par soi-même pour se faire sa propre idée ? Les fêtes de fin d’année ont été (comme pour beaucoup je suppose 😉 ) assez chargées, le retour à Nancy n’a pas forcément été plus light (à peine rentrés, on décidait de se faire un « petit » burger tranquilou) et ce n’est pas à Prague que j’ai pu faire le plein de fruits et de légumes (cf. l’article sur ce joli week-end de 3 jours). A mon retour je me suis dit que c’était le bon moment pour tenter une monodiète de pommes sur 3 jours et aujourd’hui je vous fait part de mon expérience. 

N.B : je n’ai aucune formation en médecine et/ou en diététique, cet article n’est qu’un retour sur ma propre expérience et en aucun cas une incitation à reproduire la même chose. Chaque individu est différent, chaque organisme réagit différemment ; il est important de bien se renseigner avant de se lancer, voire d’en parler à un professionnel. 

Une monodiète, qu’est-ce que c’est ?

Une monodiète consiste à ne consommer qu’un seul aliment (ou une seule famille d’aliments), sans limitation de quantité, sur une période donnée. Il existe plusieurs variantes : une journée complète par semaine, un repas par jour (le repas du soir en général), trois (ou deux) jours complets d’affilée. Personnellement, j’ai décidé de ne manger que des pommes pendant trois jours (ça s’annonce trépidant …). Il est également conseillé de bien s’hydrater : eau, thé vert et tisanes seront vos meilleurs alliés (et les allers-retours aux toilettes qui vont avec aussi 😉 ) !

Bon, pour le moment ce n’est pas très compliqué ! Une monodiète nécessite tout de même une petite acclimatation ; les deux jours précédents, il vaut mieux éviter d’avoir une alimentation trop riche, et une fois la cure terminée, il est conseillé de reprendre progressivement une alimentation « normale » (i.e éviter les protéines animales et les légumineuses pendant deux ou trois jours, car elles sont plus difficiles à digérer).

Et si je suis allergique aux pommes ?

The Son of Man, Magritte
Le Fils de l’homme, par René Magritte

On associe souvent la monodiète aux pommes, et pour cause, choisir ce fruit présente des avantages évidents :

  • des facilités d’approvisionnement : on trouve des pommes sur les étals des marchés presque tout au long de l’année, elles ne coûtent pas très cher et elles sont facilement transportables
  • plusieurs manières de les manger : crues, cuites, en compote, en chips … les possibilités sont variées et devraient vous éviter de vous lasser
  • des avantages nutritifs certains : la pomme a un effet coupe-faim, elle est riche en anti-oxydants et aide à l’élimination du cholestérol et des métaux lourds dans l’organisme

Il se peut cependant que l’idée de ne manger que des pommes pendant trois jours ne vous emballe que moyennement, voire pas du tout, voire vous donne déjà des boutons … Pas de panique, il est possible de choisir un autre aliment, sans que cela n’altère les effets de la monodiète. Bon, évidemment on oublie le chocolat et les croissants (et c’est bien dommage …)

  • à l’automne on peut se tourner vers le raisin et ses propriétés drainantes
  • les céréales (riz ou sarrasin par exemple) doivent être complètes et sans gluten, de préférence
  • la carotte, en plus d’avoir des effets laxatifs et cicatrisants, vous laissera une jolie peau, grâce à sa teneur en beta-carotènes

Dans tous les cas, il est conseillé de se tourner vers des produits bios et de saison.

Et pourquoi on s’infligerait ça ?

Elle est marrante, elle, avec ses pommes, mais à quoi ça sert, concrètement ?

Je voudrais d’abord insister sur un point : on ne fait pas une monodiète pour maigrir. Une perte de poids peut effectivement être remarquée, mais ce n’est pas l’objectif recherché, et surtout, il est très probable que vous repreniez les kilos perdus une fois que vous aurez repris une alimentation « normale ».

Ce n’est une surprise pour personne (ou alors je serais ravie de participer à une prise de conscience 😉 ), notre mode de vie actuel favorise l’accumulation de toxines dans notre organisme : pollution, stress, alimentation industrielle, excès en tous genres, etc. Notre corps est fait pour éliminer ces déchets tout seul comme un grand (reins, foie, poumons, et peau), mais il manque parfois de repos pour se débarrasser de tout. La monodiète peut être vue comme un coup de pouce pour permettre une désintoxication profonde de l’organisme. En ne donnant au corps qu’un seul aliment à digérer, on lui laisse du temps pour éliminer toutes les toxines et autres déchets qui traînent là depuis des mois ; un peu comme si vous preniez un jour de repos pour nettoyer votre appartement de fond en comble (sinon vous pouvez aussi prendre un jour de repos pour aller vous balader sur la côte, c’est cool aussi).

Ça me parait un peu extrême ton truc quand même, tu es sûre que ce n’est pas dangereux ?

Comme dit plus haut, et même s’il n’existe pas de contre-indication (excepté pour les personnes atteintes de diabète, qui doivent impérativement consulter leur médecin avant de se lancer) je vous conseille tout de même de bien vous renseigner en amont, et de noter ces quelques « recommandations » :

  • Il est déconseillé de prolonger une monodiète au-delà de trois jours, au risque de développer des carences. De même, il ne faut pas reproduire l’expérience trop régulièrement (pas plus de quatre cures par an).
  • A la différence d’un jeûne, pas besoin de se priver, au contraire !
  • Chacun réagit différemment, mais il est possible que vous ressentiez des baisses d’énergie, alors, comme toujours, écoutez votre corps et n’hésitez pas à lui accorder le repos qu’il réclame.
Trois pommes
Three, par Catherine

Et toi, tu en as pensé quoi au final ?

Je ne vais pas vous faire le récapitulatif, heure par heure, de ce que j’ai mangé pendant trois jours, je ne suis pas sûre que cela soit passionnant et honnêtement, je n’ai pas noté tout ça dans un petit carnet. Je vais plutôt me concentrer sur ce que j’en ai retenu.

A ma grande surprise (et à celle de l’Amoureux aussi), j’ai plutôt très bien vécu ces trois jours. J’ai eu faim, évidemment, mais pas excessivement, et je n’ai pas été lassée par les pommes (j’en ai même remangé dès le lendemain !). Il faut dire que j’étais particulièrement motivée, mais je comprends que cela puisse être lassant. Je n’ai pas non plus ressenti de fatigue excessive, seulement un « coup de barre » en fin d’après-midi / début de soirée. Je ne peux pas vous dire si cela a eu des effets sur mon poids, on n’a pas de balance ; mon ventre a par contre légèrement dégonflé (pas de manière spectaculaire non plus). C’est certainement sur le sommeil que j’ai ressenti les effets les plus positifs : j’ai particulièrement bien dormi pendant ces trois jours. Cela m’a également permis de mieux ressentir les sensations de faim et de satiété, ce qui n’est pas une mince affaire dans mon cas …

En définitive, la monodiète n’est pas une solution miracle, mais, dans mon cas, son effet « détox » a été réel et je suis contente de m’être fait ma propre opinion !

***

& vous, avez-vous déjà effectué une monodiète, et qu’en avez-vous pensé ? Sinon, n’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez, ce qui vous retient ou pourquoi, pour vous, c’est « no way » 😉

Rendez-vous sur Hellocoton !

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+Email this to someone

4 commentaires sur “J’ai testé : la monodiète de pommes

    1. Bonjour Yam, comme je le dis dès le début de l’article : « Je n’ai aucune formation en médecine et/ou en diététique, cet article n’est qu’un retour sur ma propre expérience et en aucun cas une incitation à reproduire la même chose. Chaque individu est différent, chaque organisme réagit différemment ; il est important de bien se renseigner avant de se lancer, voire d’en parler à un professionnel. »
      Je serais néanmoins ravie de connaitre tes arguments éclairés à ce sujet 🙂
      Bonne soirée !

      1. Pour rebondir sur ce commentaire, ayant de forts problèmes de peau la mono diète m’a été recommandé par ma naturopathe ainsi que par ma nutritionniste, approuvée par mon médecin. Je viens de découvrir ton site, il est top! :*

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *